Quartier de Damiette

Quartier de Damiette

Le nom Damiette

Le quartier de Damiette doit son nom à une famille connue dès le règne de Philippe le Hardi (1245-1285).

Ce minuscule hameau alors d’aspect assez misérable en porte le nom depuis les Croisades, rappelant le siège de la ville de Damiette, en Egypte, par Saint Louis (1214-1270).
 

Son histoire

Au début du XVe siècle, Gif et sa région vivent sous la menace des soldats : embuscades, maladies, peurs…. La guerre civile, entre Armagnacs et Bourguignons, sème la terreur mais lorsque la région revient à Charles VII, l’insécurité est toujours présente car un document décrit l’arrestation d’une quarantaine d’hommes malfaisants qui avaient trouvé refuge dans une maison forte située à Damiette. 

L’abbaye Notre-Dame-du-Val-de-Gif possédait le fief de Damiette au XVIIe siècle.

 Armand Guillaumin à Damiette

Un jour de 1882, le peintre impressionniste Armand Guillaumin (1841-1927) découvre le hameau de Damiette. Ami de Picasso, apprécié de Van Gogh, il immortalise en une trentaine de tableaux et quelques pastels ce paysage d’Ile-de-France, dont la lumière l’enthousiasme.

Il les expose à l'exposition des Impressionnistes de 1886.

 



 

Retour à la page d'accueil Haut de page