Maison départementale des personnes handicapées de l'Essonne (MDPHE)

La Maison départementale des personnes handicapées de l'Essonne (MDPHE) traite des questions relatives aux droits des personnes handicapées et des prestations auxquelles elles peuvent prétendre.

La Maison Départementale des Personnes Handicapées de l'Essonne (MDPHE)

5 4 1 MDPHEPour vos droits et prestations, faites un dossier à la MDPHE 

Sous la tutelle administrative et financière du Conseil général de l’Essonne, la MDPHE de l'Essonne traite les questions relatives aux droits des personnes handicapées et des prestations auxquelles elles peuvent prétendre comme :

  • L'attribution de la prestation de compensation du handicap (PCH) qui permet de bénéficier d'aides humaines et techniques
  • la carte d'invalidité
  • la reconnaissance du handicap
  • l’orientation vers des établissements spécialisés.

Suivi de votre dossier en ligne

Suivez la situation de votre demande jusqu’à votre passage à la Commission départementale pour l’autonomie et le handicap (CDAPH ) qui statuera. 

Dès réception de votre dossier, la MDPHE vous enverra un courrier accusant réception de votre demande. Important ! 

Ce document comporte votre numéro d’identification ainsi que votre mot de passe qui vous permettra d’accéder à votre dossier internet. Conservez le précieusement. Ce code est définitif.

La Maison Départementale des Personnes Handicapées de l'Essonne (MDPHE) regroupe les principaux interlocuteurs qui existaient précédemment dans le domaine du handicap : la Commission technique d'orientation et de reclassement professionnel (COTOREP), le Site pour la vie autonome de l'Essonne (SIVADE) et la Commission départementale de l'éducation spéciale (CDES).

Les aides pour les adultes

L'Allocation aux adultes handicapés (AAH) 

Elle vise à garantir un minimum de ressources aux personnes handicapées pour faire face aux dépenses de la vie courante. 

Comment en bénéficier ?

  • Votre taux d’incapacité permanente est égal ou supérieur à 80 % et vous pouvez prétendre à un régime de sécurité sociale ou un régime de pension de retraite ou à  une législation particulière ou à un avantage de vieillesse, ou d'invalidité, ou à une rente d'accident du travail, d’un montant au moins égal à la dite allocation.
  • Votre taux d’incapacité permanente est compris entre 50% et 79% et vous êtes sans emploi depuis un an, à la date de la demande. La commission reconnaît avoir une restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi.

Le complément de ressources 

C’est une allocation forfaitaire qui s'ajoute à l'allocation aux adultes handicapés (AAH) pour constituer une garantie de ressources dans le but de compenser l'absence durable de revenus d'activité des personnes handicapées dans l'incapacité de travailler.

Comment en bénéficier ?

La prestation de compensation 

Cette aide finance les besoins liés à la perte d'autonomie des personnes handicapées.

Cette prestation compense les surcoûts liés au handicap. Elle n’est pas soumise à conditions de ressources et prend en compte l’ensemble des besoins de la personne handicapée. 

Elle remplace l’Allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP) et l’Allocation compensatrice pour frais professionnels (ACFP) et s’inscrit dans le plan personnalisé de compensation du handicap.

La majoration pour la vie autonome 

Pour toutes personnes handicapées vivant dans un logement indépendant cette allocation complémentaire permet de faire face aux charges complémentaires que cela implique. Aucune demande particulière n'est nécessaire pour l'obtenir.

Pour bénéficier de la majoration pour la vie autonome, 5 conditions sont à remplir :

  • Être reconnu en incapacité permanente au moins égale à 80 %
  • Ne pas percevoir de revenu d'activité à caractère professionnel propre
  • Percevoir l'Allocation adulte handicapée à taux plein ou en complément d'un avantage de vieillesse ou d'invalidité ou d'une rente d'accident du travail
  • Disposer d'un logement indépendant pour lequel est reçu une Aide personnalisée au logement (APL). Il ne faut donc pas résider dans un foyer, ni être hébergé chez un particulier à titre onéreux ou gratuit
  • Résider en France. 

Toute reprise d'activité professionnelle met fin au versement de la majoration pour la vie autonome.

Ce complément d'allocation qui remplace le complément d'Allocation adulte handicapé.

Les aides pour les enfants et les jeunes de moins de 20 ans

L’Allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH) 

Cette prestation familiale est destinée à aider les parents qui assument la charge d’un enfant handicapé sans qu’il soit tenu compte de leurs ressources.

Comment en bénéficier ?

  • L'enfant handicapé doit être âgé de moins de 20 ans et résider en France de façon permanente ainsi que la personne qui demande l'allocation.
  • La prestation peut être perçue à l'étranger lorsque la famille de l'allocataire réside dans un pays lié à la France par une convention de sécurité sociale.

Faites votre demande à la Maison Départementale des Personnes Handicapées.

C'est la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées qui apprécie le taux d'incapacité de l'enfant et décide de l'attribution de l'AEEH et éventuellement d'un complément.

Le taux d'incapacité de l'enfant est évalué selon le guide barème de référence :

  • au moins 80 % 
  • compris entre 50 % et 79 % s'il fréquente un établissement d'enseignement adapté ou si son état exige le recours à un dispositif adapté ou le recours à des soins préconisés. 

L’AEEH remplace l’allocation d’éducation spéciale (AES) et est versée par la Caisse d’Allocation Familiale.

Le complément d'AEEH

Si le handicap de votre enfant entraîne des contraintes financières particulièrement lourdes, vous pouvez demander une aide complémentaire d’AEEH. 

Il existe 6 catégories de compléments d'AEEH, correspondant à 6 montants de compléments d'allocation. Le classement dans l'une des 6 catégories est effectuée par la Commissions des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH), au sein de la MDPHE.

La carte d'invalidité

Cette carte a comme objectif de prouver l'état de la personne handicapée et d'ouvrir droit à un certain nombre d'avantages pour son titulaire. 

Elle est gratuite.

Faites une demande

Elle vous sera délivrée sur demande si votre taux d'incapacité permanente est au moins de 80 % ou si vous êtes bénéficiaire d'une pension d'invalidité classée en 3ème catégorie par la sécurité sociale.

La demande est instruite par la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH), au sein de la MDPHE.  

Vos droits avec la carte d’invalidité

  • Priorité d'accès aux places assises dans les transports en commun, dans les espaces et salles d'attente, ainsi que dans les établissements et les manifestations accueillant du public (pour le titulaire et la personne accompagnante)
  • Priorité dans les files d'attente des lieux publics
  • Avantages fiscaux
  • Exonération sous conditions de ressources de la redevance audiovisuelle
  • Diverses réductions tarifaires librement déterminées par les organismes exerçant une activité commerciale.

L’orientation vers un établissement ou un service médico-social

La Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) 

Si vous êtes en situation d’handicap, le CDAPH désigne les établissements et services selon vos besoins :

  • Les foyers d’hébergements
  • Les foyers de vie
  • Les foyers médicalisés
  • Les maisons d’accueil spécialisé (MAS)
  • L’accueil familial
  • Les services d’accompagnement à la vie sociale (SAVS).

Le guide pratique

5 4 1 CG91-handicaps

Ce guide vous donnera des informations pratiques : 

  • Comment favoriser l’insertion dans la vie sociale des personnes handicapées
  • Comment adapter l’offre de service au parcours de vie de la personne et à la nature de ses handicaps
  • Comment promouvoir la qualité et la coordination des interventions en faveur des personnes handicapées
  • La liste des établissements, services et associations présentés par nature de handicap (sensoriel, physique, mental ou psychique) et par public (enfant ou adulte)
  • Les dispositifs mis en place à l'attention des personnes handicapées.

Contact

Maison départementale des personnes handicapées de l’Essonne (MDPHE)

93, rue Henri Rochefort 
91000 Évry

Tél. : 01 60 76 11 00
mdphe@cg91.fr

Conseil général de l'Essonne - CG91
Hôtel du département
Boulevard de France

91012 Evry cedex

Tél. : 01 60 91 91 91
http://www.essonne.fr

Restez informé

Recevez les lettres d’informations
Retour à la page d'accueil Haut de page