Territoire scientifique

Plateau de Moulon (Paris-Saclay).
Liste des établissements scientifiques renommés implantés.

Paris-Saclay

Le campus Paris-Saclay représentera 10% de la recherche publique française. Des laboratoires et des établissements d’enseignement supérieur s’installent sur le plateau.

CentraleSupélec
Son siège est situé à Gif sur le plateau de Moulon. En savoir plus.

Université Paris-Saclay sud
Membre fondateur de la ComUE "Université Paris-Saclay", elle est constituée de 5 facultés (ou UFR), de 3 Instituts Universitaires de Technologie (IUT) et d’une École d’ingénieurs (Polytech Paris-Sud).
Pari-Sud occupe une place majeure dans le paysage de l'enseignement supérieur et de la recherche (prix Nobel, médailles Fields). En savoir plus.

  •  L’Institut universitaire de technologie d’Orsay (IUT) prépare au Diplôme universitaire de technologie (DUT) en chimie, informatique et mesures physiques. Un cycle de préparation du DUT en un an, pour les titulaires d’un diplôme bac+2 existe également en chimie et en informatique. Des licences professionnelles sont proposées en formation initiale, en apprentissage et formation continue, dans les différentes spécialités.
  • L'Institut des sciences des plantes de Paris-Saclay (IPS2) est dédié aux activités de recherche et d’enseignement en biologie végétale sur le campus de l’Université Paris-Saclay. Ses recherches se focalisent sur les mécanismes génétiques et moléculaires qui contrôlent la croissance de la plante et permettent de mieux comprendre l’adaptation de la plante à son environnement. L’IPS2 est constitué de douze équipes de recherche et de plusieurs plates-formes consacrées à la génomique fonctionnelle, à la métabolique et à la recherche translationnelle.

École normale supérieure Paris-Saclay (ENS PAris-Saclay)
L'ENS Paris-Saclay déménagera en 2019 sur le campus de l’Université Paris-Saclay.  Le bâtiment a été conçu par l'’agence Renzo Piano Building Workshop. En savoir plus.

Les autres écoles

- L’École nationale de la statistique et de l'administration économique (ENSAE) forme des statisticiens économistes pour les entreprises et des fonctionnaires.

- AgroParisTech est une grande école européenne d'ingénieurs et de managers dans le domaine du vivant et de l'environnement née du rapprochement de l'ENGREF, l'ENSIA et l'INA P-G.

- L’Institut TELECOM (Télécom ParisTech, Télécom SudParis) : grande école française d’ingénieurs dans le domaine des Technologies de l’information. Elle forme ses diplômés à innover et entreprendre dans un monde désormais numérique. Ceux-ci s’intègrent dans tous les secteurs d’activité.

- L’ENSTA ParisTech est une grande école d’ingénieurs généraliste. Préparant aux domaines de l’ingénierie pour l’énergie, les transports et les systèmes complexes, elle reste fidèle à son positionnement scientifique affirmé.
Sa formation est caractérisée par une forte exposition à l’international, une initiation à la recherche, à l’innovation et à l’entrepreneuriat.

- MINES ParisTech est une école d'ingénieurs (master, mastère spécialisé, doctorat). Elle propose une recherche de pointe.

Des infrastructures à forte valeur ajoutée impliquant les acteurs du campus sont développées :

- Le centre d’intégration Nano-INNOV pour les nanosciences et les nanotechnologies.

- Digiteo : rassemble sur le Plateau de Saclay environ 1500 chercheurs de l’Université Paris-Sud, de l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yveline (UVSQ), du CEA, du CNRS, de l’École Polytechnique, de l’INRIA, de Supélec, de l’école Centrale de Paris, de l’ENS Cachan, de l’Institut Telecom, de Mines Paritech et de l’ENSTA Paristech.

- Un incubateur-Pépinière-Hôtel d'entreprises (IPHE) à Paris-Saclay.

- L'Institut Diversité Ecologie et Evolution du Vivant (IDEEV). En savoir plus.

Le campus

Une vie de campus s’installe avec des restaurants et des logements universitaires, des équipements sportifs et des commerces.
Le campus est desservi par des bus. En savoir plus.

CNRS

Le CNRS regroupe 14 unités de recherche et de service. Plus de 1 300 chercheurs, ingénieurs, personnels techniques, administratifs et étudiants se côtoient sur un domaine de 64 hectares.

Les grands axes de recherche des laboratoires portent sur les sciences du vivant, la chimie et l’environnement. Partie prenante du projet Campus Paris-Saclay, ce site bénéficiera de synergies avec la montée en puissance de la pharmacie et de la chimie sur le plateau de Saclay.

Le CNRS a entamé, au printemps 2010, la construction d’un nouveau bâtiment pour la plateforme “ Imagif ” qui met à la disposition de la communauté scientifique académique et industrielle, l’éventail des ressources de hautes technologies pour l’étude du vivant.

Consultez le site du CNRS de Gif.

Synchrotron SOLEIL

Grand équipement de recherche français, SOLEIL est un centre de rayonnement synchrotron, qui accueille plus de 3 000 utilisateurs chaque année.

L’utilisation du rayonnement synchrotron concerne de nombreuses activités (recherche fondamentale et appliquée ou intérêt industriel). Il ouvre des perspectives et permet des découvertes dans les domaines de la biologie, la médecine, la pharmacie, les matériaux, la micro et nano électronique, l'environnement, la géophysique, l'art et le patrimoine…

Carrefour de l’innovation et de la science, c'est un lieu de diffusion des connaissances qui accueille des groupes de visiteurs : riverains, grand public, scolaires, associations.

Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA)

Plus de 6000 personnes travaillent à Saclay dans des domaines tels que l’énergie nucléaire, les sciences du vivant, les sciences de la matière, le climat et l’environnement, la recherche technologique et l’enseignement. Le centre de Gif dispose de grands équipements expérimentaux (réacteurs de recherche, centre d’imagerie médicale…). Il héberge la direction générale du CEA et l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN).
Des conférences gratuites sont régulièrement proposées par des chercheurs à l’attention du grand public.

En savoir plus.