Aides financières : renover votre logement

Aides financières pour votre logement.
Comment bénéficier des aides de l’Opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) ?

Vous êtes propriétaire et souhaitez mettre aux normes ou adapter votre logement pour plus de confort ? Faire des économies d’énergie ? Vous avez besoin de conseils et d’un coup de pouce financier pour réaliser vos travaux ?

Selon la nature des travaux envisagés et votre niveau de ressources, une part importante du coût des travaux peut être prise en charge.

Permanence à Gif

  • Ces permanences vous aident dans vos démarches et vous conseillent avant d’engager les travaux.
  • Elles sont animées par SOliHA ESSONNE pour vous accompagner dans le montage du dossier de financement.

Permanences 2 mercredi après-midi par mois, de 13h30 à 18h au service Action sociale (mairie vallée).
Pour en savoir plus sur les jours exacts des permanences, contactez l'OPAH
Tél. : 01 60 78 17 11
 www.opah-paris-saclay.com

Opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH)

L’OPAH permet d’obtenir des conseils et des subventions pour réaliser des travaux dans un logement privé :

  • Travaux d’économie d’énergie : chauffage, isolation, changement de portes et fenêtres…
  • Travaux d’adaptation au vieillissement ou au handicap : pose de rampes, monte-escalier, remplacement de baignoire par une douche italienne…
  • Remise en état de logements vacants, dégradés ou insalubres...

Bénéficier de l’OPAH 

  • Les propriétaires occupants dont les ressources ne dépassent pas un certain montant variable selon la composition de la famille.
  • Les propriétaires bailleurs souhaitant louer des logements à un loyer modéré après travaux.
  • Dans certains cas précis, les copropriétés privées peuvent également bénéficier d’aides pour la réhabilitation des parties communes.
     

De nombreux partenaires sont mobilisés avec la Communauté Paris-Saclay pour aider les propriétaires à rénover ou adapter leur logement : l'Agence nationale de l’habitat, le Conseil départemental de l’Essonne, le Conseil régional d’Île-de-France, l'État et la caisse de retraite.