Église Saint-Remi

Photographie de l'église Saint Remi - été 2016
D’aspect humble et simple, l'église Saint-Remi Saint-Jean-Baptiste n’en est pas moins remarquable. Depuis le 21 décembre 1938, elle est inscrite à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques.

Des origines anciennes

La première mention d’une église à Gif remonte à 813, dans un inventaire des revenus de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés. Cette église était tenue par un prêtre nommé Warodus.

Si les parties anciennes remontent aux XIe et XIIe siècles, l’époque la plus représentée est le XVe siècle. Saint Remi, petite église rurale, s’est progressivement transformée au fil des siècles, mêlant styles roman et gothique.

D’une restauration à l’autre

L’église a été profondément remaniée au XIXe siècle, notamment en 1862, lorsque l’architecte Charles Brouty entreprend un vaste chantier de restauration de l’édifice alors en piteux état. Il décide de donner une unité de style aux lieux en masquant les arcs d’origine par des moulures en plâtre sur le modèle des profils de nervure du XVe siècle.

L’éclat retrouvé

En 1985, une importante campagne de travaux est lancée. L’étude en est confiée à Thierry Mariage, architecte des Bâtiments de France. Celui-ci entreprend d’aménager les abords, ce qui permet notamment d’assainir le terrain et de supprimer certains édicules mal conçus ; la couverture du clocher est refaite et les façades sont restaurées avec de la pierre meulière pour redonner à l’église son aspect d’origine ; enfin, l’intérieur est débarrassé de son costume de plâtre néogothique hérité du XIXe siècle, permettant de découvrir les éléments d’origine (XIIe et XIIIe siècles) très bien conservés.

Ces travaux de restauration, qui durent cinq ans, permettent également de mettre à jour de belles découvertes : une litre funéraire de la famille Mérault, seigneurs de Gif aux XVIIe-XVIIIe siècles, des croix de consécration témoignant de la bénédiction de l’église en 1561, mais aussi la statue polychrome d’une femme retrouvée sans tête derrière une cloison de plâtre.
 
De la place de l’église, on remarque les caractères architecturaux romans et gothiques. L’édifice est aujourd’hui un témoin architectural précieux des siècles passés. À l’intérieur, il dévoile une riche statuaire et des tableaux remarquables.

Intérieur de l'église, début XXe siècle
Intérieur de l'église, début XXe siècle
Dans le Chœur : stalles du XVe siècle originaires de l'abbaye Notre-Dame du Val de Gif, vitraux dessinés par l'artiste britannique Gerda Sutton (1965-1967)
Dans le Chœur: stalles du XVe siècle originaires de l'abbaye Notre-Dame du Val de Gif, vitraux dessinés par l'artiste britannique Gerda Sutton (1965-1967)
Photographie de l'église Saint Remi - été 2016
Église Saint Remi - été 2016