Quartier du Centre

La Grande rue rebaptisée rue Amodru, années 1950

Le cœur historique de Gif

Le centre originel de Gif semble remonter au IXe siècle et se situer vers la cour à l’Image Saint-Jean où se tenait alors une maison forte aujourd’hui disparue.
Enserré entre le lavoir et l’église dont le clocher rythmait autrefois le quotidien des Giffois, entouré des grands domaines de Buton, de l’Hermitage et du Val Fleury, le cœur du bourg battait le long de la Grande rue (actuelle rue Amodru), son artère principale. C’est là que se trouvent les plus anciennes maisons et que s’installent les principaux commerces.

Avec la construction de la mairie-école (convertie depuis en bureau de poste) en 1884, son centre de gravité se déplace vers le nouveau symbole de la République naissante. En 1895, le pavage de la Grande rue et l’installation d’un éclairage public achèvent la modernisation du village.

Une nouvelle maison commune

À la veille de la seconde guerre mondiale, la physionomie du centre-ville change profondément avec l’acquisition par la commune en 1938 du château de l’Hermitage et de son parc. Le mur séparant la propriété de la Grande rue est démoli, ouvrant le parc, désormais visible, au public, tandis que la mairie s’installe dans le château.

" Redonner vie au village "

L’après-guerre est marqué par un développement de la commune qui s’urbanise. Le centre se trouve alors congestionné par les problèmes de circulation et de stationnement. À la fin des années 1970, un vaste programme de transformation du centre (" Redonner vie au village ") est mis en chantier : percement de la rue Neuve, aménagement et mise à sens unique de la rue Amodru, constructions nouvelles autour de ces artères, restructuration de la Cour du Four et de la Cour à l’Image Saint-Jean, construction d’un nouveau bâtiment abritant les services municipaux, d’une salle polyvalente avenue de la Terrasse, modernisation du bureau de Poste.

Le projet Val Fleury

Située en plein cœur du bourg, cette ancienne propriété du CEA acquise par la commune en 2003 est réaménagée, lotie pour partie, le parc ouvert au public, tandis que le château, réhabilité, est désormais dédié à la culture. Cet ultime programme d’envergure vient parachever la transformation du centre.


La " cour des miracles " : vestiges d'une ancienne maison forte (aujourd'hui Cour à l'Image Saint-Jean), début du XXe siècle
La " cour des miracles " : vestiges d'une ancienne maison forte (aujourd'hui Cour à l'Image Saint-Jean), début du XXe siècle
L'entrée du bourg au début du XXe siècle
L'entrée du bourg au début du XXe siècle
La Grande Rue et la mairie-école au début du XXe siècle
La Grande Rue et la mairie-école au début du XXe siècle
La Grande rue rebaptisée rue Amodru, années 1950
La Grande rue rebaptisée rue Amodru, années 1950
La rue Amodru, années 1970
La rue Amodru, années 1970
La rue Amodru fait peau neuve lors des travaux de restructuration du centre-ville, 1981
La rue Amodru fait peau neuve lors des travaux de restructuration du centre-ville, 1981