Quartier de Courcelle

Quartier de Courcelle

Courcelle... autrefois

  • courcelle800 1
    © Archives municipales de Gif
  • courcelle800 2
    © Archives municipales de Gif
  • courcelle800 3
    © Archives municipales de Gif
  • courcelle800 4
    © Archives municipales de Gif
  • courcelle800 5
    © Archives municipales de Gif
  • courcelle800 6
    © Archives municipales de Gif
  • courcelle800 7
    © Archives municipales de Gif
  • courcelle800 8
    © Archives municipales de Gif

Ses origines

Du latin Curticella ou curtis tout simplement dans les chartes, peut se traduire par champs cultivés, labourables ou même petit domaine.

Le hameau de Courcelle

Au XVIIIe siècle, Courcelle est le hameau le plus important après le village.

À la fin du XIXe siècle, trente ans après Gif, la gare de Courcelle voit le jour et une ligne téléphonique est installée.

Les premières constructions

Dans les années 1920, Courcelle sucite les convoitises d’un lotisseur qui acquiert au total la propriété de 57000 m2 de terrains.

Pendant longtemps, les habitants des nouveaux lotissements pâtissent du manque d’eau, l’absence d’électricité, de gaz, de commerces et d’école, vivant dans de petites constructions sommaires faites de planches de récupération, de carton bitumé et de tôle ondulée.

Toutefois, une forte solidarité de quartier lie ces habitants, qui se sentent Courcellois avant d’être Giffois.

Peu à peu, après d’âpres luttes, les infrastructures s’améliorent et en 1938 les petits Courcellois font leur rentrée dans leur toute nouvelle école.
 


Enfants cherchent école...

Une école pour Courcelle !

Avec la naissance du lotissement de Courcelle dans les années 1920, la population du hameau augmente. Craignant pour la sécurité de leurs enfants qui doivent chaque jour emprunter la route à pied pour se rendre à l’école du bourg située à 2 km, 55 habitants du hameau transmettent en 1929 une requête au maire pour la construction d’une école à Courcelle.

Neuf ans de réflexion

La réponse du conseil municipal est encourageante, envisageant la possibilité d’une création prochaine, mais espoirs et déceptions vont alterner neuf années durant. Le châtelain de Courcelle, M. de Rosenthal, met à disposition une grande pièce du château puis se rétracte craignant les maladies contagieuses pour ses enfants.

Une situation précaire

Au bourg, la situation empire, les classes sont surchargées, ce qui compromet la qualité de l’enseignement et le respect des règles d’hygiène et de sécurité. L’idée d’un transport scolaire des 70 écoliers Courcellois est également évoquée mais vite écartée car trop onéreuse.

1938: les petits Courcellois ont enfin leur école

Finalement, l’autorisation de construire une classe provisoire est accordée, une subvention demandée, et l’école ouvre ses portes à la rentrée de 1938.

Avec le temps et l’augmentation des effectifs, l’école subit des réaménagements et agrandissements de fortune, avant la construction, en 1966, d’un groupe scolaire tout neuf.


Source : GSY en quête de son histoire
 


Retour à la page d'accueil Haut de page