Le baron de Méneval

Issu d’une famille originaire de l’Ile-de-France, d’abord journaliste, le baron de Méneval fait la connaissance en 1802 de Napoléon Bonaparte alors Premier Consul, dont il devient officiellement le premier secrétaire en 1806.

Claude-François de Méneval (1778-1850)

Fidèle à l’Empereur

Élevé au rang de baron de l’Empire, il suit l’Empereur dans toutes les campagnes militaires et est présent lors de rencontres au sommet. Épuisé et ébranlé par la campagne de Russie (1812), il est nommé secrétaire des commandements de l’Impératrice Marie-Louise, avant de revenir à son poste auprès de l’Empereur en 1815.

Après la défaite de Waterloo (juin 1815), il tente en vain de rejoindre Napoléon à Sainte-Hélène. Refusant toute charge et honneur, il restera fidèle à la mémoire de l’Empereur.

Premier hôte du château de l’Hermitage

En 1831, il fait l’acquisition d’une propriété à Gif, dont il rase l’ancienne demeure pour faire construire le château de l’Hermitage.

Conseiller municipal à Gif de 1831 à 1848, il est toutefois peu assidu aux affaires locales.

Le baron de Méneval et Napoléon Ier lors de la conférence d'Erfurt le 28 septembre 1808. Peinture de Nicolas Gosse
Le baron de Méneval et Napoléon Ier lors de la conférence d'Erfurt le 28 septembre 1808. Peinture de Nicolas Gosse
Baron Méneval, dessin d'après nature, Belliard. Paris, Rosselin éditeur, non daté
Baron Méneval, dessin d'après nature, Belliard. Paris, Rosselin éditeur, non daté