Château de Damiette

Le château de Damiette

  • carte-chasses-roi 800
    Extrait de la Carte des Chasses du Roi, de 1774.
    © Archives départementale de l'Essonne

Les seigneurs de Damiette

À peu de distance de l’Abbaye de Gif, en remontant la vallée en direction de Courcelle, se dressaient, autrefois, les ruines du château de Damiette.

Les murailles s’élevaient à près de six mètres en certains endroits, formant une enceinte inégale.

Vers le milieu du côté oriental, deux murs parallèles d’une épaisseur de deux mètres semblaient indiquer l’emplacement d’une porte. On ne voyait trace ni de meurtrières, ni de fenêtres, ni de contre-forts.

C’est en 1608 que François et Jehan de Gouttelas, alors seigneurs de Damiette après Guillaume de Voisins, vendirent la forteresse aux Abbesses de Gif.

Un mystérieux château

L’origine du château  reste inconnue, tout comme l’identité de son seigneur.

Connu dès la fin du XIIIe siècle, selon certains chercheurs, son nom aurait été donné par Saint-Louis en souvenir des Croisades (en 1249, celui-ci chassa les Sarrazins de Damiette, dans le delta du Nil ; ce fut la première victoire de cette septième croisade, mais Damiette fut perdue quelques mois plus tard).

Selon une tradition orale encore vivace à la fin du XIXe siècle, la nuit de Noël, les voisins du château parcouraient la prairie en chantant des cantiques, munis de torches allumées, espérant obtenir de Dieu le secret d’un trésor resté introuvable à ce jour…

Source : Pierre CAYLA
 

 



 

Localisez les monuments de Gif

Localisez les monuments sur le plan interactif de la ville.

Retour à la page d'accueil Haut de page