Château de l'Hermitage

Le baron de Méneval, premier châtelain

En 1831, le baron Claude-François de Méneval, secrétaire de Napoléon Ier, achète la propriété de l’Hermitage et y fait construire un château carré de deux étages avec dépendances.
Cette demeure bourgeoise de 248 m2 trône au coeur d’un vaste parc de neuf hectares.

Les propriétaires successifs

Le domaine entre ensuite dans la famille Debonnaire par un jeu de successions féminines, avant de devenir en 1889 la propriété d’Arthur Raffalovitch, économiste russe, attaché financier de l’ambassade de Russie en France.


En 1921, le nouveau châtelain est un marchand de lingerie fine, puis l’Hermitage est racheté par les frères Givaudan, parfumeurs.

En 1938, Xavier Givaudan, le dernier propriétaire, décide de vendre le domaine, trop vaste et trop lourd à entretenir.

La nouvelle maison commune

La commune de Gif, sous l’impulsion de son maire, Arthur Levasseur, décide alors de l’acquérir pour y installer les services municipaux.

La nouvelle mairie est réaménagée, le vaste terrain de la propriété est morcelé, loti pour partie. Le mur longeant la Grande Rue est démoli, ouvrant le parc au public ; une grande place publique est également créée devant la mairie.

L’ensemble est inauguré en grandes pompes en 1939.

En 1955, la municipalité rend hommage à Arthur Levasseur tout juste décédé en donnant son nom au parc municipal.

Aujourd'hui

En 1984, les services municipaux emménagent dans un tout nouveau bâtiment a proximité ; le château de l’Hermitage accueille aujourd’hui les cérémonies de mariage. L’Orangerie est devenue un lieu de réunion pour les associations, tandis que les anciennes écuries sont transformées en salle de cinéma.


Localisez les monuments de Gif

Localisez les monuments sur le plan interactif de la ville.

 

Vers le haut

Retour à la page d'accueil Haut de page